Orcus Chtulhu et ... Nous

Forum du club de jeux de rôle : Orcus, chtulhu et Nous
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pic pétrolier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Pic pétrolier   Sam 15 Sep - 20:54

Aïe le pic pétrolier !

On n'y échapera pas .. de cela j'en suis sûr et je pense qu'àprès la lectures des articles suivants, peu de gens ne partageront pas mon avis


http://mail.materianova.be/pub/Pic_du_Petrole_BrocorensP_Fevrier_2007.pdf
www.ecolo.org/documents/documents_in_french/energ-agric-laher--05.pdf
http://grandeur-nature.skynetblogs.be

Mais exactement, à quoi n'échaperons-nous pas ?
A moins d'avoir une confiance avaeugle en la science, la politique et le 'marché', on ne peut pas imaginer que notre vie ne sera pas boulversée.

Etant chef de famille et de nature prévoyante, j'ai voulut me faire une idée de se qui nous attend pour pouvoir me préparer.

J'ai commencé à imaginer quel serait notre futur.
Mais pas notre futur dans 40 ans, au sein d'une société sans pétrole. non se qui m'occupe c'est notre vie au moment de la transition.

Sans réflexion préalable, aucune préparation ne pourra être vraiement adaptée

Ma première étape fut de déterminer l'impact de la vitesse et de l'ampleur du chaos généré par le manque de pétrole.

Et là on peut trouver toutes sortes de théories : l'atterissage en doucuer, la guerre civile, la prise de pouvoir par l'armée, la recession, ...

Je vais commencer à élaborer plusieurs hypothèses avec à chaque fois un niveau de gravité croissant.

1er hypothèse : La science réglera le problème à fur et à mesure de son évolution

L'homme est intelligent, acculé face à la difficultée il réagit, imagine et conçoit des solutions.
Au cours de son histoire il l'a toujours fait et le fera encore !
La science fera en sorte que nous ne remarquions quasiment aucun changement dans notre vie de tous les jours.

Je n'y croit pas !
La science n'est pas en mesure d'immédiatement compenser la diminution de la production de pétrole.
Les techniques de super-générateur nucléaire, de fusion, d'amélioration des performences des panneaux photo-voltaïques, liquéfaction du charbon ou du bois, hydrogène ... ne sont pas encore au point ou d'un rendement énergétique trop faible pour pouvoir reprendre le flambeau du pétrole.

Elle le pourra probablement mais trop tard pour la période qui m'intéresse.

2ème hypothèse : Le marché régulera le problème

C'est une théorie avançée par pas mal de libéraux ( www.liberaux.org/index.php?showtopic=25758 ).
On parle de 'Destruction de la demande' régulée par l'augmentation des prix
Cela devrait solutionner le manque de pétrole.
Personnellement je n'y croit pas, enfin pour être précis, oui l'augmentation des prix fera que l'on consomera moins de pétrole, je suis d'accord mais non cela ne permettra pas d'échapper à un grave problème de société.

Car au sein de notre société de consomation, une 'Demande' ne peut pas être simplement détruite sans conséquence sur le reste.

La nature intrinséque des flux d'argents, de biens, de services au sein d'un monde capitaliste mondialisé ne le permettra pas (tout est lié).

Cela pourra être possible si il y a une impossition supérieure (Etat, ONU, religion, armée, ... ) qui, se situant hors du marché, pourra réguler cette phase.

Pour nous en convaince commençons le déroulement de notre scénario (mini-)catastrophe.

Les divers schémas parlant du pic pétrolier montre que l'offre décroit et simultanément la demande augmente, créant un différentiel de plus en plus important.

Certaines autorités (AIE,...) parlent d'un plateau ondulant, d'autres d'un pic abrute.

Nous sommes ici dans un sénario obtimiste, prenons pour base une courbe de déclin présentant une légère pente.

Devant la dimunution des quantités de pétrole disponibles sur le marché le pétrole passe de $75 (septembre 2007) à $100.

Que va t'il se passer face à cette augmentation d'environ 30% ?

Si mon salaire n'augmente pas ( et il ne le fera pas car il est lié à l'index Santé - qui n'inclut pas le pétrole ) j'aurais toujours la même quantité d'argent à mettre dans mes envellopes 'carburant', 'chauffage', 'loisirs', 'nourriture',...

Passons maintenant à la "destruction" des demandes.

- Première envellope : Carburant

C'est simple, si j'avais 75$ je pouvais m'acheter l'équivalent en carburant d'un baril. Maintenant que le baril est à 100$ je peux en acheter 0.75. j'ai 25% en moins de carburant ( le mécanisme de controle des prix via l'adaptation des taxes sur le carburant en Belgique et une bonne chose, mais n'étant pas une généralité mondiale il ne pourra pas être pris en compte d'un un sénario où seul le marché régulera le problème, ensuite il y a une limite, le gouvernement pourra baisser les taxes jusqu'à les supprimer pas au delà, le problème sera juste reporté de quelques mois, voire moins).

Ma voiture consomant toujours la même chose, cela me fait donc 25% de déplacement en moins.
Vous allez me dire : "c'est simple, il suffit de détruire 25% de ma demande en carburant"
Je ne connais pas beaucoup de gens qui prennent leur voiture juste pour faire des tours, juste pour le plaisir de rouler.

(éventuellement vous prenez votre voiture pour aller jusqu'à une fôret pour se promerner à pied).
Tout déplacement à un but.
On va dire que pour "détruire" ces km en trop on va :
au lieu d'aller au supermarché chaque semaine, on ira tout les 15 jours
on sortira en ville ou en boite avec les copains moins souvent
le week-end à l'improviste à la mer est supprimer
on ira moins souvent chez mes beaux-parents
et ainsi de suite ...
rien d'exeptionnel, je peux vivre ainsi me diriez-vous !
mais attardons nous sur les impacts de ce comportement.

je diminue de 25% mes visites à mes beaux-parents.
donc
j'achète 25 % de tartes en moins
25 % de fleurs en moins
25 % de bouteilles de vin
...
comme tout le monde fait pareil
les patissiers, fleuristes, cavistes, ... perdent 25 % de leurs chiffres d'affaires

je diminue de 25% mes sorties 'loisirs' (mer, café, resto,...)
donc
25 % en moins de Coca, Leffe, Chimay, Peket, ...
25 % en moins de resto, friterie,...
25 % en moins d'entrée en boite de nuit
comme tout le monde fait pareil
les restaurateurs, hoteliers, cafetiers, personnel des hôtels,...

Mon pompiste va lui aussi voir ses revenus baisser. il est payé quelques cents par litres, donc même si le prix augmente sa marge restera la même. il perdra 25% de ses revenus.

Arrétons-là la destruction de mes "demandes" en carburants.

- Deuxième envellope : Chauffage et éclairage

Je met un pull, je calfeutre les fenêtres et c'est ok !
Le nombre de degré en moins que je devrais accepter pour compenser l'augmentation des prix dépent de ma source d'énergie et de son rapport "coût pétrole" par degré de chaleur fourni.
L'isolation de ma maison joue également un rôle majeur.
Le seul impact direct de cette destruction de demande est reporté sur mon fournisseur de gaz, mazout,... mais la perte résultante sera de l'ordre de 30%. (attention, en Belgique le mazout de chauffage n'est pas taxé comme le carburant, le gouvernement ne pourra donc pas 'temporiser' l'augmentation).

- Troisième envellope : Nourriture

Quel est l'impact d'une hausse du prix du pétrole sur les denrées alimentaires ?
Il est difficile de trouver des chiffres car chaque produits est bien sûr particulier

suivons le parcours du blé (mais d'autres suivent un parcourt similaire) par exemple.

Usine de semence - Semis de la plante "mère"
Méga-dose d'engrais
Irrigation
Herbicide, Pesticide
- Récolte des semences mûres sur les plantes "mères"
- Enrobage des semences avec herbicides
- Conditionnement

Transport vers le grossite ( bien souvent par rail mais pas tout le temps )

Grossiste - Stockage
- Eventuellement reconditionnement

Transport vers l'exploitation agricole ( ici quasiment tout le temps par camion, voire par tracteur )

Exploitation agricole - Préparation du champs
Labour (tracteur)
Disquage (tracteur)
...
- Semis (tracteur)
- Entretiens des cultures
Ependage d'engrais azotés (tracteur)
Ependage d'herbicides (tracteur)
- Récolte
Moissoneuse-batteuse ou récolteuse
Transport jusqu'au silo (tracteur)

Transport vers le négociant en céréales ( camion mais parfois tracteur)

Grossiste
jusqu'ici à peu près toutes les sortes de cultures ont suivi le même chemin. A partir de la fin de la récoltes, apparait de nombreuses variantes

pommes de terre lavage
conditionnement
transport au point de vente

frites congelées lavage des pommes de terre
conditionnement
transport vers l'usine de frites
épluchage
découpe
séchage
conditionnement
surgélation
transport en camion frigo vers le centre logistique du groupe
conservation en dépôts frigorifiques
transport en camion frigo vers le centre logistique du client
conservation en dépôts frigorifiques
transport vers le point de vente
conservation en congélateur ouvert (ou pas en fonction du supermarché)

biscuits transport du blé jusqu'à une minoterie
mouture du blé en farine
conditionnement ou mise en silos
transport vers boulangerie industrielle
stockage
malaxage
cuisson
conditionnement (souvent multiples)
stockage
transport vers le centre logistique du groupe
conservation
transport vers le centre logistique du client
conservation
transport vers le point de vente
conservation


Et ce ne sont que de simples biscuits, j'ai bien sûr omis toutes les autres composantes du biscuits (sucre, huile, oeufs,...)

Plus le produit final sera 'sophistiqué' plus il fera appel à nombre d'intervenant, d'étapes et donc induira une consomation énergétique supplémentaire ( notion d'énérgie grise)

Si le pétrole augmente de 30% on peut imaginer qu'en gros les prix de l'alimentation augmenterons de 10 à 15% (plus pour les bananes d'équateurs que pour les pommes de mon voisin fermier).

Mon pouvoir d'achat dans le domaine alimentaire va baisser d'environ 10-15 %

Solution :

Je cultive mes légumes au jardin, je tiens quelques poules, j'achète le reste chez des producteurs locaux et bien sûr je fais mes frites moi-même !

Côté jardinage, ne vous attendez pas à des merveilles. il faut 16a de terres pour produire assez de nourriture pour une personne totalement végétarienne, 2ha pour la même production de viande. on considère qu'une alimentation ayant pour base des légumes mais avec un petit apport animal occupe 50a par personne par an.

La taille moyenne des jardins en Belgique étant à mon avis d'une dizaine d'are pour une famille de 4 personnes

4 personnes x 50 a = 200 a seront nécessaires
Le jardin en fait 10 => en cultivant l'entièreté de son jardin on récupérera 5% de sa consomation annuelle.

L'auto-production reste un gain net pour la famille mais un appauvrissement des producteurs ( - 5 %)

L'achat local à l'avantage d'enrichir les producteurs locaux au détriment des importateurs et dans une moindre mesure des producteurs étrangers (la simultanéité du phénomène fera que la demande interne de leur pays devrait les inciter à se réorienter vers leur marché domestique, seulement la mondialisation a détruit ce marché : perche du nil, café, ... ont remplacé manioc, sorgho, poulet,...)

C'est d'une certaine façon 'neutre' économiquement.

Acheter des produits non-transformés appauvrira les inductries de transformations.

Néanmoins comme pour les enveloppes carburant et chauffage, la 'destruction automatique induite par le marché' de la demande chère aux libéraux va appauvrir la filière alimentation/distribution.


Dernière édition par le Dim 23 Sep - 2:13, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ocn-mons.2mo-rpg.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Re: Pic pétrolier   Sam 15 Sep - 20:55

- Autres enveloppes

On peut continuer ainsi pour chacune des envellopes (santé, vétements, ...) certaines affaiblissent plus l'économie d'autres moins ( il n'y a quasi-plus de fabrique de textile en Belgique, tout viens du pakistan, inde, roumanie,...et donc par camion/train).

Pour simplifier on peut dire qu'une augmentation de 30% du prix du pétrole ( de 75$ à 100$) provoquera une baisse de 20% de mes dépenses.

Et comme on vit tous dans le même pays, ce qui affectera les uns affectera les autres (je travaille dans une banque, si les gens ont 20% en moins d'argent ils placeront moins d'argent en bourse, feront moins de crédit à la consomation,... et donc je finirerai aussi par être affecté)

Vous allez dire, et bien ok, les gens auront 20% en moins ce n'est pas si grave.
Et c'est là une erreur !

Parcequ'au début j'ai dit que je mettais mon salaire dans une envellope et qu'il n'allait pas augmenter. Mais en fait il va diminuer, quand le deuxième mois l'appauvrissement se sera généralisé, j'aurais moi aussi 20% d'argent à mettre en moins dans mes envellopes.

si je suis indépendant ou si je travaille à la comission, je vais le ressentir dès le premier mois.
si je suis employé, cela ira un peu mieux, il y aura une période 'tampon' et ensuite : nouvelle CTT, réduction de salaire, ...

Laissons un tampon de 3 mois

1 er mois 2.000 € dans l'enveloppe
augmentation du pétrole 30%
appauvrissement société 20%

3ème mois je n'ai plus 2.000 € mais 2.000 - 20% = 1.600 € à mettre dans l'enveloppe.
Donc même si le pétrole n'augmente plus ( et ce ne sera pas le cas) je vais devoir (comme tout les autres) "détruire" encore 20% de ma demande.

6ème mois Aïe Aîe, rebelotte, perte de 20% et cette fois le pétrole augmente lui aussi.
=> jusqu'où puis-je détruire ma demande ? ? ?

- Les premières faillites commence à se produire. D'abord les indépendant et quelques PME
=> augmentation du chomage et du CPAS
=> petite bouffée d'oxygène pour ceux qui ont survécut car ils 'récupèrent' la clientèle.(mais illusoire, leur tour viendra).

- Augmentation des loyers impayés et des emprunts non-remboursés
=> appauvrissement supplémentaire de la société
=> augmentation des expulsions et saisies
- Les gens commencent à toucher massivement à leur épargne
=> solvabilité des banques ?
=> quid des marchés boursiers ?
je les ait laissé volontairement de côté car on partait du principe qua le marché allez réguler. En pratique l'exemple de la crise des 'bad loan américains' de cet été 2007 prouve qu'une simple mauvaise nouvelle peut avoir des répercussions catastrophiques. Mais disons pour la bonne marche de cet exercice que les bourses 'gère' le problème.


9-24ème mois - Les grands groupes commencent à être affectés
=> augmentation importante du chômage
- Les bourses, dépassées par le problème, commencent à craquer d'un peu partout.
- Face à l'augmentation des expulsions, le gouvernement 'gèle' celles-ci (en espérant qu'il n'oublie pas de 'geler' également les remboursement des crédits hypothécaires sinon tous ceux qui ont investit dans l'immobilier-location auront un problème.

- Premières ruptures sensibles dans l'approvisionnement en nourriture ( faillite d'agriculteurs, faillite d'usines agro-alimentaire, baisse rapide des stocks stratégiques,...)

Question :
- Quelles seront les mesures prises par le gouvernement ?

je lui ait laissé 24 mois pour réagir, j'espère qu'il en a profité parce qu'à partir de ce moment, la marché devra reconnaitre qu'il a échoué !

Une forte intervention du pouvoir en place devient nécessaire afin de contrôler le marché : rationnement nourriture et énergie, voitures personnelles interdites, obligation pour les producteurs de vendre à des centrales d'achats nationaux, contrôle et répression du marché noir, modification du système d'allocation chômage, nationalisation partielles des biens agricole, travail obligatoire,...)

- Les agriculteurs seront la planche de salut de la société !

on effet face à l'augmentation des prix du pétrole, ils vont faire appel à de la main d'œuvre humaine pour les travaux des champs. Cela résorbera le problème.

Permettez-moi d'en douter !
Ou plutôt delà transformer en question : A partir de quel moment les agriculteurs feront appel à de la mains d'œuvre humaine pour palier l'augmentation du prix du pétrole ?

si le prix augmente de 50% ?, double ?, triple ?

A mon avis tant qu'il y aura du pétrole, il utilisera ses machines.
Le litre de pétrole contient une telle énergie que même s'il doublait ou triplerait, il resterait plus économiques et simple d'emploi que d'engager des travailleurs (Belges).

Voici une série de chiffres et informations pour essayer de déterminer plus précisément les choses.

- Consommation énergétique de la production de céréales ( source : l'agriculture intégrée en Picardie)

Azote 45% (il faut 1litre de pétrole pour produire une unité azotée)
Carburant 17%
Engrais de fond 10%
Semence 10%
Pesticides 6%
Matériels 6%
Electricité 3%
Entretien/réparation 3%

pour un bénéfice à l'hectare de 820€



- Puissance et consommation d'un tracteur

le tracteur moyen à une puissance sur prise de force (donc par lorsqu'il tire mais lorsqu'on branche un outillage supplémentaire, qui ne peut donc pas récupérer l'entièreté de la puissance du tracteur) est de 111.5 ch. pour une consommation de 23l/h ( source : www.manche.chambagri.fr/banc_essai_tracteurs.asp )

Un tracteur peut produire un travail de 100kw pour une consommation de 40l/h ( source : www.aem.org/technical/OECD/PDF/AGR_CA_T(2006)15_BIL.pdf )



- Comparaison du travail entre l'homme et la machine (source : www.fao.org/docrep/008/x7660f/x7660f06.htm )

fauchage manuel du foin (à la faux car c'est le meilleur outil, machette et faucille étant de 2 à 6 fois moins bon) 1/6 ha par heure

fauchage machine avec table ce coupe de 4m50 : 4.5 ha / h




De cela nous pouvons conclure que

4.5h par rapport à 1/6 (0.1667) => le tracteur travaille 27x plus vite

or le tracteur moyen consomme 23l de carburant par heure

1 h de tracteur = 23 l = 27 h d'homme
Les faucheurs ont toujours été les mieux payé parmi les travailleurs agricole car c'est un travail dur et qui demande une certaine expérience pour arriver à un bon rendement.

on peut estimer à 1.500 € (et c'est encore mal payé) leurs salaires mensuels ( = 9€/h )

donc il faudrait que le litre de carburant pour tracteur (du simple gasoil de chauffage) dépasse (27h x 9€/h) 24 € pour que le fermier commence à changer sa méthode de travail.

étant actuellement à environ 50cents, cela représente une augmentation de presque 50x


3ème hypothèse : Le marché régulera le problème (bis)

Afin de pouvoir être optimiste, j'ai dans ma précédant hypothèse utilisé un modèle d'appauvrissement général répartit équitablement sur l'ensemble de la société par une destruction uniforme des demandes.

Il est plus probable que les gens choisiront de manière plus nuancée quelles demandes ils "détruiront" et lesquelles ils conserveront.

Bien que chaque personnes fera ses choix propres, il y aura immanquablement un lisage au niveau national/international.

Cette hypothèse est similaire à la précédente sauf qu'il y aura une différenciation des 'destructions' de demandes.
On peut imaginer quelles seront les dépenses qui feront les frais de l'austérité.

De mes souvenirs de mes cours d'économies, je retire ici la notion de hiérarchie des besoins. Dans sa recherche d'assouvissement de ses besoins, l'être humain accorde certaines priorités.

Il va d'abord s'intéresser à : - sa survie
- son développement
- son épanouissement

Donc une réaction logique d'une grande partie de la population sera : je supprime mes loisirs (fini les vacances aux canaries, fini les sports d'hivers, fini les soirée cinéma et les resto,fini les vêtements dispendieux, les achats de cd et dvd, ...) ou bien on ne construira pas la piscine cette année...

Cette suppression permettant d'attribuer le budget ainsi dégagé aux autres enveloppes. on continuera donc à manger et à se chauffer plus ou moins normalement.

Mais quelles en seront les conséquences ?

Au lieu de l'appauvrissement progressif généralisé de la société présenté dans l'hypothèse précédant, on va assister ici à des effondrements sectoriels.

Que vont faire les victimes de cet effondrement ?
On a vu au chapitre précédant que les agriculteurs ne les engageront pas tant que le pétrole n'aura pas atteins des sommets ( et à ce moment là c'est l'ensemble de la société qui sera 'écroulée').

L'Etat est-il capable d'absorber rapidement cet afflux de chômeurs (ou de sollicitant au CPAS dans le cas des indépendants) ?

Que vont devenir ses milliers de DJ, restaurateurs, guide touristique, patron d'hôtel, blanchisseur pour les hôtel, femme de ménage, chanteur, projectionniste, barman, mécanicien dans les parcs d'attractions, moniteur d'équitation, professeur de musique, ...) ?

La dégradation lente du scénario précédant avait laissé jusqu'à 24 mois au gouvernement pour réagir. Dans ce cas ci, il ne pourra pas se permettre un tel luxe. un pan important de notre population étant subitement jetée dans la misère.

Il risque donc d'y avoir un éclatement de notre système social avant que le gouvernement ne puisse prendre les mesures adéquates.

Il y a donc de fortes chances que des troubles se produisent : Manifestation, CPAS en faillite, augmentation brusque du nombre de SDF,... et pour des raisons évidente de manque de chauffage, des morts de froid si le problème survient en hivers.

Le gouvernement devra réquisitionner des stocks de vivres en urgence ainsi que des bâtiments bien isolé qu'il affectera au logment . La police et l'armée auront bien à faire. il y aura une augmentation de la délinquence (aggression, vol à l'étalage,...) Les mêmes mesures que dans l'hypothèse précédante seront également nécessaire.



Conclusion hypothèse 1, 2 et 3

Bien que le postulat de ces deux hypothèses était que le marché allait tout réguler. Le cheminement des idées et évenements m'a amené à conclure que le marché ne peut pas seul régler le problème.

La science, comme énnoncé dans l'hypothèse 1, non plus.

J'ai du, à chaque fois, faire intervenir le pouvoir politique afin de stabiliser la situation.
Il est donc logique de continuer notre exercise de futurologie en s'intéressant aux actions du 'pouvoir' qui prendre les rennes.

Quel sera t'il ? Démocratie, communisme, Armée, Agro-bourgeoiserie, religion, mafia/pègre, ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ocn-mons.2mo-rpg.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Re: Pic pétrolier   Lun 24 Sep - 23:01

La suite est en préparation ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ocn-mons.2mo-rpg.com
Lou
Invité



MessageSujet: Re: Pic pétrolier   Sam 9 Fév - 22:18

à quand la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
OliCaprini



Nombre de messages : 1
Age : 43
Localisation : Charlerouè
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Pic pétrolier   Lun 28 Avr - 23:30

Haaa mon cher Wawa (je ne sais pas si tu m'autorise à citer ton prénom) je reconnais bien ton souci d'exhaustivité et ta précision légendaire, tout ce que tu dis est plus que logique, mais tu néglige (je pense) un détail MéGA important dans la pénurie de pétrole : LES PLASTIQUES et leurs dérivés...^^

Loin de moi l'idée d'assombrir un tableau déjà pas trop glorieux, mais si tu rajoute à tout ce que tu a cité l'augmentation des prix (et à terme la disparition) des produits plastiques, on est dans les emmerdes Wink

Et je ne parle pas que des sacs et des gobelets, faudrait pas oublier :
-Les Médicaments
-Une grosse partie du matériel hospitalier
-La matière première en deuxième place dans l'industrie electronique (avec tout ce que ça implique au niveau des moyens de communication,etc...)

Bon pas la peine que je fasse une liste des applications des platiques, vous êtes pas débiles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carolopower.superforum.fr
tetard
Invité



MessageSujet: Re: Pic pétrolier   Lun 16 Mar - 13:30

La suite ! La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pic pétrolier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pic pétrolier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pétrolier en feux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orcus Chtulhu et ... Nous :: Ecologie-
Sauter vers: